L’enseignement religieux

Ni par le passé, ni aujourd’hui, l’enseignement religieux ne peut avoir la prétention de «donner la foi», mais il peut évidemment aider à l’éveiller, la susciter, la nourrir.

« Le cours de religion vise en priorité une éducation à l’intelligence de la foi (….). Il ne présuppose pas la foi des élèves et ne la leur impose pas.

Par toutes sortes de démarches actives de recherche et de découverte, il veut la rendre possible, plausible, compréhensible et désirable, dans le respect de la liberté des enfants, sans jamais forcer leur adhésion.

Sur la plan religieux, les élèves sont dans des situations les plus diverses. Le cours de religion devra s’adapter à cette diversité. Pour les élèves chrétiens, le cours de religion sera l’occasion d’un approfondissement de leur foi (…) Aux autres élèves qui ne connaissent pas ou ne partagent pas la foi des chrétiens, le cours de religion permettra de la découvrir et de la comprendre (…) Pour tous les élèves, le cours de religion apportera un enrichissement culturel ; une meilleure connaissance de la foi des chrétiens, un esprit de recherche et de dialogue. »

  • Ce travail au résultat différencié se fait simultanément. La même activité peut animer la foi d’un élève déjà touché par Jésus-Christ ressuscité, pendant qu’elle va seulement informer et cultiver spirituellement un autre élève.
  • L’enseignement religieux à l’école primaire constitue un ensemble s’étalant sur 6 ans. À l’école Notre- Dame des Grâces, le cours de religion est basé sur un programme appelé « Champs de Grâce ».
  • En 1ère et 2ème année, c’est la personne de Jésus qu’il importe de découvrir, dans sa proximité avec Dieu et avec les hommes.
  • Le parcours de 3ème année fait percevoir le message que Jésus nous a laissé : un art de vivre centré sur l’amour de Dieu et l’amour du prochain.
  • En 4ème année, le parcours biblique invite à découvrir comment Jésus s’inscrit dans un peuple, dans une histoire de salut dont l’accomplissement s’annonce dès les récits fondateurs du Premier Testament.
  • Les textes qui composent le parcours de 5ème année montrent comment dans des situations vécues, les prophètes et Jésus lui-même ont fait entendre la Parole d’un Dieu qui s’insurge contre le mal en ouvrant aux hommes un chemin d’alliance et de salut.
  • Le parcours de 6ème année, se réfère abondamment aux Actes des Apôtres. Il a pour but de faire découvrir l’Eglise dans laquelle le Dieu de Jésus fait passer son souffle pour que tous vivent enfin d’un amour plus fort que toute violence.

Comments are closed