Les enfants en difficulté scolaire …

Les troubles de l’apprentissage sont des troubles complexes qui se manifestent
sous diverses formes. Les plus connues sont la dyslexie, la dysorthographie, la
dyscalculie, la dysphasie, la dyspraxie. Le trouble déficitaire de l’attention avec /ou
sans hyperactivité en est un autre.
Il est certain que les élèves qui en sont atteints vivent des moments difficiles lors des
apprentissages fondamentaux et notamment lors de leur entrée à l’école primaire.
L’accompagnement de ces élèves mérite une attention toute particulière de la part des équipes
éducatives.

Une attention à différents moments de la relation pédagogique peut améliorer fortement les progrès
d’un élève qui souffre de troubles d’apprentissage et sera d’ailleurs tout à fait bénéfique pour tous
les élèves.

Pour la gestion de la classe :
 maintenir un climat émotionnel chaleureux et favorable ;
 maintenir une classe organisée avec des horaires prévisibles ;
 varier le volume et le ton de la voix ;
 demander à la classe d’aider à planifier la journée ou la leçon afin que les attentes soient claires
et que l’élève acquière des habiletés d’organisation et de prévision ;
 ne pas être avare d’éloges honnêtes et précis ;
 informer les élèves des consignes particulières et des attentes relatives à leur comportement et
poser des limites acceptables de manière ferme et cohérente ;
 faire un retour systématique après les situations difficiles (lorsque le calme est revenu). Pour éviter
toute escalade verbale, amener l’élève à écrire ce qu’il veut dire afin de l’entrainer à s’accorder
un délai de réflexion et de réduire sa peur d’oublier ce qu’il voulait expliquer ;
 valoriser davantage les comportements positifs plutôt que réprimer intensivement chaque débordement
 utiliser les moyens pratiques à disposition pour diminuer le bruit dans la classe (par exemple,
placer des balles de tennis fendues sous les pieds des chaises).

Pour les consignes :
 être précis, concis et systématique sur le plan des attentes et des actions ;
 donner les consignes à l’élève et lui demander de les répéter à voix haute ;
 être conscient de l’importance de la démonstration pour la compréhension des consignes.

Sur les aides qu’on peut lui apporter :
 faire asseoir l’élève à un endroit où il n’y a pas de distractions ;
 attirer l’attention de l’élève sur les points importants de la leçon ;
 transposer l’horaire sur un support visuel ; par exemple : un tableau de planification ou une liste des activités ;
 inciter l’élève à reformuler dans ses mots ;
 aider l’élève à réfléchir aux étapes d’une tâche (par exemple, lui poser les questions suivantes : Combien as-tu de temps pour accomplir ce travail ? De quel matériel auras-tu besoin ? À qui peux-tu demander de l’aide ?) ;
 montrer à l’élève comment organiser son matériel et ses tâches. Recourir à des listes pour établir les priorités de travail ;
 montrer à l’élève comment se fixer des objectifs ;
 demander à l’élève de déterminer quels aménagements lui conviennent le mieux ;
 offrir le soutien qui permet de supporter les frustrations liées au trouble.

Sur les attentes à avoir envers l’élève avec troubles d’apprentissage :
 être conscient des points forts de l’élève ;
 permettre à l’élève de formuler des réponses courtes ;
 réduire la quantité de travail imprimé ou écrit ;
 laisser plus de temps pour les tâches ou réduire le nombre d’exercices à faire ;
 diviser le travail écrit en sections ou parties réalistes ;
 mettre l’accent sur la qualité des idées ou la persévérance dans les travaux écrits plutôt que sur l’orthographe ou la calligraphie.

Des outils qui peuvent aider l’élève qui souffre de troubles d’apprentissage :
 permettre l’utilisation de l’ordinateur ;
 permettre l’utilisation de logiciels d’aide à la lecture (ex. : Kurtzweil 3000, Medialexie), d’un logiciel de reconnaissance vocale ou d’un logiciel de mathématiques ;
 encourager l’utilisation de la latte, des feutres fluo, etc., pour structurer sa lecture ;
 autoriser des systèmes de cache pour faciliter le suivi de la ligne ;
 donner des supports écrits nets et de taille de police suffisante, bien aérés ;
 éviter les typographies denses, complexes, ambiguës, les présentations peu aérées, la recherche d’informations dispersées ;
 éviter les questionnaires recto-verso qui provoquent une perte de repères chez l’élève avec troubles d’apprentissage ;
 travailler sur des exercices à trous qui leur permettent de moins écrire ;
 un coin détente au sein duquel l’élève (en particulier celui qui souffre de TDA/H) pourra retrouver son calme si nécessaire.

 

Laisser un commentaire